Skip links

Avocats : 5 astuces pour référencer son cabinet

Depuis 20 ans, la profession d’avocat se diversifie et s’inscrit de plus en plus dans un marché soumis à la concurrence. Pour y faire face, ces professionnels du droit doivent donc bien souvent s’improviser chefs d’entreprise, marketeurs et growth hackers s’ils veulent se différencier et être visibles via les nouveaux modes de communication digitale (internet, moteurs de recherche, etc.).

Concilier expertise juridique, marketing et réglementation n’est pas chose aisée. Kopilote s’est donc donné la mission d’accompagner les avocats dans ce défi. C’est pourquoi nous avons souhaité ici leur partager quelques astuces faciles à mettre en place pour améliorer sa présence sur le web.

Avant toute chose, il est important de comprendre ce que signifie le “référencement naturel” également appelé “SEO” et pourquoi cela peut permettre aux cabinets d’avocat d’être visibles sur le web. 

Le SEO (Search Engine Optimization, c’est à dire l’Optimisation pour les moteurs de recherche) ou encore appelé “référencement naturel” d’un site web est le fait d’améliorer le positionnement et la visibilité de son site internet sur les moteurs de recherches (Google, Yahoo, Bing etc), avec pour objectif premier : apparaître dans les premières pages. En effet bien souvent les sites qui apparaissent en bas de page ont moins de chance d’être consultés. 

Le moteur de recherche le plus consulté étant sans surprise Google, nous allons ainsi vous présenter quelques conseils faciles pour bien y faire apparaître son site web.

1 – L’importance des mots clés

Le choix de mots clés en lien avec votre secteur et ajoutés sur les différentes pages de votre site est le conseil premier pour assurer la visibilité de votre site. Votre position sur les pages des moteurs de recherche des surfeurs du web n’en sera ainsi que meilleure.

Les mots clés qui décrivent votre activité doivent ainsi apparaître dans la première page du site. Une absence de lien direct sera un désavantage dans le positionnement des moteurs.

Par exemple si vous êtes avocat en droit de l’environnement, les mots clés tels que “avocat”, “environnement” doivent impérativement être lisibles sur la page d’accueil de votre site. 

Afin de vous aider avec le choix des mots clés (selon l’utilisation faite par les internautes sur les moteurs de recherches et l’utilisation la plus fréquente de mots clés adaptée à votre audience), quelques outils peuvent vous aider tels que

  • Google Keyword planner : cet outil (gratuit) vous aide à planifier vos mots clés et à évaluer le volume de recherche sur ces derniers ; 
  • Google Trends : (gratuit également) celui-ci permet de mesurer la popularité d’un mot-clé ou d’une expression dans le moteur de recherche Google. Il propose de taper un mot, un terme ou même un sujet afin de pouvoir avoir un aperçu de l’évolution de son volume de recherche. 

Cette recherche des mots clés adaptés à votre site vous permettra ainsi de construire le lien entre les mots clés que les internautes vont saisir sur les moteurs de recherches et ceux qui se trouvent dans vos sites.

2 – Un contenu de qualité 

Afin d’assurer la visibilité de son site et un bon référencement, la seconde pratique indispensable est la publication régulière d’articles de blog sur son site. 

Pour cela quelques étapes simples et rapides à suivre :

  1. Choisir sa thématique ;
  2. Choisir où héberger son blog (site du cabinet, site à part, LinkedIn) ;
  3. Ecrire (et ajouter des images libres de droit (ex : sur Unsplash) pour un référencement optimisé) ;
  4. Publier et relayer sur les réseaux sociaux et / ou newsletter !

Et voici quelques idées de sujets pour votre blog : 

  • Ecrire sur l’actualité générale ou du monde du droit en lien avec vos domaines d’activité ;
  • Vos services et actualités au sein de votre cabinet ;
  • Ecrire en partenariat avec des experts extérieurs sur un de vos sujets ;
  • Ecrire des articles de blog pour d’autres sites extérieurs est également une technique efficace pour être bien référencé sur les moteurs de recherche tel que Google. 

Pour optimiser le contenu, vous pouvez également utiliser des outils tels que : 

  • Your text Guru : un outil qui vous accompagne dans votre rédaction. Il fournit des guides indiquant les mots à utiliser dans un objectif de qualité ;
  • 1.Fr : un autre outil d’optimisation de vos textes, pour obtenir de meilleurs classements et adapter ainsi vos contenus aux attentes des moteurs de recherche.

Pour en savoir plus sur les techniques d’écriture d’un article de blog, parcourez notre présentation / formation donnée aux avocats sur Barreau de Lyon. 

3 – Un site web léger

Les critères d’un référencement SEO optimal selon Google et autres moteurs de recherche évoluent constamment. Depuis quelques années, la vitesse de chargement d’un site est devenue un critère important. Les moteurs de recherches, dans un but d’optimisation et d’expérience des internautes, choisissent de dégrader le positionnement des pages trop lentes. Une avancée majeure dans la conception des sites.

Afin d’éviter cela, il faut donc penser à maintenir son site le plus léger en suivant quelques techniques telles que : 

  • Minimiser la taille de vos médias : réduire la taille de vos images permet de maintenir un site léger. Pour cela des outils comme Image compressor vous aideront à réduire le poids de vos images pour éviter des lenteurs dans le téléchargement de votre site ;
  • Vérifier la performance de votre site en fonction du nombre d’utilisateurs avec Load impact et la vitesse de chargement de vos pages avec Google page speed insight.

4 – Une version mobile adaptée

Face à une utilisation croissante des tablettes et smartphones, chaque site web d’avocat doit pouvoir s’adapter à tout type d’écran. Selon Google, en 2019, 65 % des requêtes sur Google ont été faites sur mobile.

Cette adaptabilité est également un critère essentiel du référencement. 

Cet outil Google permet également de tester si votre site web est ainsi responsive : cliquez ici

5 – La patience sera mère de vertue

Le référencement naturel peut prendre du temps et demande de la patience, de la régularité mais aussi de l’implication. Il faut compter plusieurs mois bien souvent avant de pouvoir observer des résultats significatifs et pour obtenir une visibilité forte et optimale de son site web. 

Après quelques temps de pratique des techniques SEO précitées, vous pourrez ainsi bénéficier en ligne d’une position préférentielle, c’est à dire d’un avantage concurrentiel et d’une importante visibilité qui découle forcément sur du trafic sur votre site.

Et avant de se quitter, voici deux derniers outils intéressants pour maintenir et mesurer le référencement de son site web : 

  • Google Search Console : est un service gratuit par Google pour vous aider à contrôler et maintenir la présence de votre site dans les résultats de recherche Google, et à résoudre tout problème qui pourrait se poser ;
  • SEO Quake : un plug-in gratuit facile à installer et à utiliser qui vous fournit les principales métriques de référencement. Vous pouvez également obtenir des rapports détaillés sur une page spécifique de votre site web que vous souhaitez analyser. Il possède d’autres outils utiles, y compris, l’outil « Audit SEO », le rapport « Densité des mots clés », l’analyse des liens internes / externes ainsi que les métriques relatives aux réseaux sociaux.

Vous souhaitez en savoir plus sur le référencement et échanger avec un Kopilote ?
Contactez nous à contact@kopilote.com, consultez la brochure et demandez un devis ici : cliquez ici

Leave a comment